Entretien professionnel

Article - Avocat Maître Cabrol
Publié le 11 mai 2021

Depuis la loi du 5 Mars 2014 relative à la formation professionnelle, tout salarié doit bénéficier d’un entretien professionnel tous les 2 ans et après certaines absences (congé maternité, congé parental d’éducation, congé sabbatique, arrêt maladie de plus de 6 mois…etc…).

Cet entretien doit avoir lieu pendant le temps de travail et dans les locaux de l’entreprise. Il est assimilé à du temps de travail effectif.
Il s’agit d’un rendez-vous obligatoire entre le salarié et l’employeur destiné à envisager les perspectives d’évolution professionnelle du salarié en terme de qualification et d’emploi (changement de poste, qualification, promotion, …etc…) et d’identifier ses besoins de formation.

A titre d’exemple, peuvent être abordés les points suivants :
– Le projet professionnel du salarié
– Les possibilités de développement des compétences et de mobilité existant dans l’entreprise
– Les besoins de formation du salarié et ses souhaits pour l’utilisation de son compte personnel de formation (CPF)
– Les évolutions envisageables de l’emploi occupé par le salarié d’ici le prochain entretien et les compétences à acquérir pour accompagner ces évolutions.

A l’occasion de ces entretiens, le salarié doit être informé sur l’activation de son compte personnel de formation (CPF) et sur les possibilités de financement par l’employeur. Le salarié est également informé sur la validation des acquis de son expérience professionnelle (VAE).

De plus, tous les 6 ans, l’entretien professionnel doit faire un état des lieux récapitulatif du parcours professionnel du salarié. Cet état des lieux permet de vérifier que le salarié a effectivement bénéficié des entretiens professionnels prévus au cours des 6 dernières années, et d’apprécier s’il a suivi au moins d’une action de formation, acquis des éléments de certification par la formation ou par une validation des acquis de son expérience, bénéficié d’une progression salariale ou professionnelle (Code du travail, article L 6315-1)
Un compte rendu est rédigé à l’occasion de cet entretien avec une copie remise au salarié.
Attention, si ces obligations ne sont pas remplies dans les entreprises d’au moins 50 salariés, l’employeur doit abonder le compte personnel de formation (CPF) de 3000 euros par salarié concerné.
Cet entretien bilan devait être réalisé en mars 2020, pour tous les salariés comptant 6 ans d’ancienneté.
Cette date a été reportée à différentes reprises en raison de la crise sanitaire liée à la COVID 19 jusqu’au 30 juin 2021.

Nos autres articles