La reconnaissance en maladie professionnelle pour les malades sévèrement atteints du COVID-19

Article - Avocat Maître Cabrol
Publié le 12 octobre 2020

Le statut de maladie professionnelle est désormais accordé automatiquement aux personnels soignants qui ont développé une forme grave du COVID-19 ayant nécessité un apport en oxygène (décret n° 2020-1131 du 14.09.2020).

Les autres salariés doivent passer devant un comité d’experts pour bénéficier de cette reconnaissance en maladie professionnelle.
Pour rappel, la reconnaissance en maladie professionnelle permet :
-Une prise en charge des frais de soins à hauteur de 100% des tarifs d’assurance maladie
-Une indemnité journalière plus avantageuse que lors d’un arrêt maladie courant
-Le versement d’une rente viagère en cas d’incapacité permanente qui est calculée selon la gravité des séquelles et les revenus antérieurs à la contraction du virus.

En cas de décès, le versement d’une rente aux ayants-droit (conjoint, enfant, ascendants)
Attention, en cas de manquement de l’employeur caractérisé, il peut être envisagé, en cas de maladie professionnelle reconnue, une action en faute inexcusable de l’employeur devant le Pôle social du Tribunal Judiciaire compétent.

Nos autres articles

Le barème dit « MACRON » et les décisions de justice.

Le barème dit « MACRON » et les décisions de justice.

Lorsqu’il estime qu’un licenciement est sans cause réelle et sérieuse, le Conseil des Prud’hommes doit se référer à un barème dit « MACRON » pour évaluer le montant de l’indemnité allouée au salarié en réparation de la perte de son emploi   Ce barème encadre le...

lire plus
Santé au travail : ce qui change au 31 mars 2022

Santé au travail : ce qui change au 31 mars 2022

La loi du 2 Août 2021 pour renforcer la prévention en santé au travail est entrée en vigueur le 31 mars 2022. Entre autres mesures, on peut noter le souci du législateur de renforcer la prévention des risques professionnels, l’augmentation de la formation santé,...

lire plus